Un second cas d’influenza aviaire en Ille-et-Vilaine et dans le Morbihan

28 mars 2022 - Filières Avicoles

Un second foyer d’influenza aviaire hautement pathogène vient d’être confirmé ce dimanche 27 mars 2022 dans un élevage de canards reproducteurs sur la commune de Guipry-Messac, en Ille-et-Vilaine. La préfecture du Morbihan a également confirmé un second foyer dans un élevage de canards mulard sur la commune de Peillac.

Pour éviter tout risque de circulation virale au travers des mouvements d’animaux et de diffusion du virus à d’autres élevages, des zones réglementées de protection (ZP) et de surveillance (ZS) seront mises en place autour de l’exploitation infectée en Ille et Vilaine (liste des 22 communes) et dans le Morbihan (ZP : Les Fougerêts, Malansac, Peillac, Saint-Congard, Saint-Gravé, Saint-Martin-sur-Oust, ZS : en plus des 6 ZP, Bains-sur-Oust (Ille-et-Vilaine), Allaire, Caden, Carentoir, Cournon, La Gacilly, Limerzel, Pleucadeuc, Pluherlin, Rochefort-en-Terre, Ruffiac, Saint-Jacut-Les-Pins, Saint-Laurent-sur-Oust, Saint-Nicolas-du-Tertre, Saint-Perreux, Saint-Vincent-sur-Oust, Tréal).

Dans ce périmètre, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques. En particulier, les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la direction départementale de la Protection des Populations (DDPP).

Par ailleurs, dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du virus, une opération de dépeuplement d’environ 4 900 volailles présentes sur l’élevage concerné par le cas d’influenza aviaire va être menée en Ille et Vilaine.

Les services de l’État, et notamment la DDPP, sont mobilisés aux côtés de l’éleveur qui sera indemnisé des pertes subies.

Dans ce contexte, si une mortalité anormale est constatée, le détenteur est invité à contacter immédiatement son vétérinaire ou la direction départementale en charge de la protection des populations de son département, pour l'Ille et Vilaine : ddpp@ille-et-vilaine.gouv.fr, la préfecture du Morbihan rappelle que la découverte d’oiseaux sauvages morts doit faire l’objet d’une déclaration auprès du réseau de surveillance SAGIR au 02 97 47 02 83.

Filières Avicoles - Formules d'abonnement

DE L'ÉLEVAGE À LA TRANSFORMATION DES VOLAILLES ET DES ŒUFS

● L'actualité forte et les données économiques de chaque filière
● De nombreux reportages en élevages et dossiers thématiques
● Les conseils des meilleurs experts en technique et en gestion

Profitez d'une offre découverte 3 mois