N°840 Avril 2020

5 septembre 2019 - Filières Avicoles

A LA UNE - RENCONTRE : La filière volailles chair lance le Pacte Ambition Anvol 2025 - TETE A TETE : Hénaff vise une production durable d’ici 2030 - VIE DES ENTREPRISES : Loué et LDC lancent des découpes de poulet non Label Rouge - Matines poursuit sa transformation vers l'alternatif - LES GENS - LES BREVES

ECONOMIE - MARCHE : Le malheur des uns fait le bonheur des œufs - LES GRAPHES - LES BREVES

FILIÈRES - PALMIPEDES GRAS : Euralis adapte son capacitaire de production - ŒUFS DE CONSOMMATION : Réflexion sur le marquage de l’œuf à la ferme

TECHNIQUE - PORTE OUVERTE : Des poules apaisées dans l’obscurité - En Seine-et-Marne, 2 x 12 000 poules biologiques - Julien Parigaux se lance avec 12000 poules pondeuses biologiques – ALIMENTATION : Des lots sans antibio avec le gel - Valorisation de la protéine bio en Auvergne-Rhône-Alpes - BIEN-ETRE ANIMAL : Mode d’emploi pour limiter le picage – SANTE : Le Réseau Cristal explique le b.a-ba du BEA - PREVENTION : Gros plan sur quelques indésirables…

SPECIAL MAROC : Maroc-Afrique de l’Ouest : des liens renforcés - Maroc : il faut structurer l’aval - L’oeuf marocain cherche son équilibre

 

L'EDITO 

Initiatique...

Les épidémiologistes redoutaient depuis longtemps une pandémie mondiale et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) affirmait dans son rapport l'an dernier que le risque augmentait en raison de la multiplication des échanges, des voyages et aussi des manipulations de souches virales en laboratoire, tout en faisant le constat que nous n'étions pas prêt à y faire face. Dans leur ligne de mire figuraient en première ligne : les virus grippaux, le virus Ebola, mais aussi les coronavirus. La menace s'est concrétisée, et effectivement, nous n'étions pas prêts...

Si les moyens de protection et la capacité d’accueil des infrastructures locales ont rapidement trouvé leurs limites, on peut saluer le courage et l’abnégation dont le personnel soignant fait preuve mais aussi tous ceux qui oeuvrent dans l’intérêt collectif en contribuant à faire en sorte que les besoins de la population soient assurés pendant la période de confinement. Parmi eux, les professionnels des filières avicoles (poulets, dindes, pintades, canards, palmipèdes à foie gras, poules pondeuses, lapins) qui se sont organisés de façon à assurer la continuité des activités en surmontant les aléas du contexte actuel.

« De l'amont à l'aval des filières avicoles, chaque maillon est en ordre de marche, depuis les éleveurs jusqu'aux transformateurs et distributeurs, en passant par les couvoirs, fabricants d'aliments pour animaux, transporteurs ou abattoirs. Tous les partenaires de la filière sont également à pied d'œuvre (vétérinaires, laboratoires, techniciens, équipes de transports et ramassage, fournisseurs de gaz...) », ont assuré les responsables des interprofessions. En tant que citoyenne et partenaire de la filière, un grand merci à vous !

Comme tous les Français, au-delà du risque santé, nous sommes inquiets des retombées économiques qu'aura cette pandémie sur notre pays...  De notre côté, nous nous efforçons de continuer à vous apporter de l’information utile tout en respectant les règles de confinement qui participent à maîtriser la pandémie. Pour les générations qui n'ont pas connu la guerre, cet épisode nous fait renouer avec l'essentiel et met en exergue certaines valeurs fortes telles que le courage, la solidarité, la défense de l'intérêt collectif. Un épisode initiatique...

ELO Élevage

Participez aux 1ères rencontres connectées de l'élevage

  • Les webconférences thématiques
  • L'espace d'exposition des fournisseurs
  • Le stand réservé aux innovations
  • Les animations avec jeu-concours

Découvrez l'événement et inscrivez-vous gratuitement